UV Fashions fait usage de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur. En poursuivant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces technologies. - En savoir plus sur les cookies. - Cache ce message

Lésions provoquées par le soleil

Lésions provoquées par le soleil

 

Quelle est la différence entre les rayons UVA et UVB ?

Notre peau est quotidiennement au contact de deux sortes de rayons UV projetés par le soleil : 95% de la lumière est composée de rayons UVA et 5% de rayons UVB. Chaque type a un effet différent sur le corps :

  • Les rayons UVA causent le vieillissement prématuré de la peau : l’oxydation.
  • Les rayons UVB sont à l’origine des dégâts visibles sur la peau : Les Brulures.

Une exposition trop importante à ces deux types de rayons sont les raisons de l’apparition de cancer de la peau, bien que les rayons UVA jouent un rôle encore plus important dans cette funeste conséquence. Il est donc bon à savoir que les rayons UVA ne sont pas bloqués par les nuages ou les vitres. Même à l’ombre ou en intérieur, ces rayons peuvent encore sévir.

Pour protéger votre peau contre les dégâts du soleil, vous devez donc vous protégez aussi bien contre les rayons UVA que UVB. Il est capital de vérifier si votre crème solaire est efficace contre les deux types. Vous pouvez aussi investir en vêtements anti-UV chez UV-Fashions par exemple : tous les produits de notre collection bloquent tous les rayons UV.

 

 

Les brulures et le soleil

Qu’est-ce que la crème solaire ?

Quand la peau s’expose au soleil pendant trop longtemps, sa fonction « barrière » ne se suffit plus à elle-même. Elle finit par bruler et laisser passer les rayons nocifs plus en profondeur dans la peau et l’organisme, ce qui cause des dégâts irréversibles. Une brulure légère est identifiable par une peau rouge et douloureuse. Une brulure plus importante cause l’apparition de cloques, de rougeurs plus prononcées et d’inflammations. Les symptômes peuvent même aller au-delà de la douleur locale : ainsi, une brulure importante peut causer des sensations de fièvre, nausées, migraines, céphalées, tachycardies et même des frissons.

La vitesse à laquelle vous brulez dépend de votre type de peau. Les peaux les plus sensibles sont celles de couleur claire, avec des cheveux roux ou blonds et des yeux bleus. Certains médicaments peuvent également augmenter la sensibilité au soleil : il s’agit de l photosensibilité. Les personnes albinos ont la plus forte sensibilité au soleil et doivent porter des vêtements anti-UV en permanence.

Est-ce que les brûlures sont nocives ?

Les brûlures à cause du soleil sont douloureuses. Cela dure de deux à cinq jours avant que la peau ne puisse se rétablir. Trop de brulures est mauvais sur le long terme pour votre peau car elle s’oxyde et vieillit prématurément et s’expose à l’apparition de tumeurs et de cancers.

Que faire si ma peau est brulée ?

Evitez toute exposition supplémentaire au soleil dès que vous remarquez que vous êtes brulé. Faire refroidir votre peau avec un tissu froid et mouillé peut soulager la douleur. Les éventuelles cloques ne doivent pas être percées. Restez autant que possible hors de portée du soleil pendant au moins trois jours.

Que puis-je faire pour éviter les brulures ?

Portez des vêtements anti-UV !

L’application de crème solaire et le port de vêtements UV préviennent des brulures. Il est judicieux de combiner les deux pour assurer une protection optimale et intégrale. De plus, il est recommandé d’éviter le soleil quand il est à son zenith lors des jours les plus chauds, surtout entre 12h et 15h. Assurez-vous de réappliquer la crème solaire régulièrement partout où la peau n’est pas couverte de vêtements UV. N’oubliez pas le visage, les oreilles, le sommet du crâne (la démarcation des cheveux), les pieds et les mains. Un chapeau solaire est parfait pour compléter votre protection en vous conférent de l’ombre et en évitant le risque sérieux des insolations.

Hyperpigmentation et le soleil

Qu’est-ce que l’hyperpigmentation ?

La peau est naturellement composée de mélanine, qui joue un rôle essentiel dans le bronzage. L’hyperpigmentation est une surproduction de mélanine a certains endroits de la peau, ce qui fait apparaître des tâches et des formes qui vont du marron clair au noir. Le soleil joue un rôle prépondèrent dans l’hyperpigmentation.

Tâches de pigmentation ou tâches de vieillesse

Les personnes âgées ont souvent des petites tâches de pigmentation sur les mains, le visage et les bras. Il s’agit de parties de la peau qui ont été en contact avec les rayons UV depuis la jeunesse, ce qui cause l’hyperpigmentation.

Melasma ou chloasma

Cette forme d’hyperpigmentation est également nommée « masque de grossesse » car elle concerne en majorité les femmes enceinte. Cette forme d’hyperpigmentation est causée par des facteurs hormonaux, comme la grossesse ou les contraceptifs. D’une taille notable, ces tâches se trouvent souvent sur le visage et les bras.

Taches de rousseur

Les taches de rousseur sont également un exemple d’hyperpigmentation. Cette altération des pigments est plus visible et les tâches de rousseurs sont plus nombreuses à être visible lorsque la peau a été exposée au soleil.

Cicatrices

L’hyperpigmentation peut survenir à l’emplacement d’une cicatrice. Cette partie de la peau est encore plus sensible au soleil et peut être de couleur plus foncée que le reste de la peau.

Que puis-je faire pour prévenir l’hyperpigmentation

Il est bien venu de vous protéger quotidiennement vous et votre enfant en utilisant toujours une crème solaire sur le visage, les poignets et les bras. Durant les jours ensoleillés, les vêtements UV et les chapeaux confèrent une protection supplémentaire

Que puis-je faire contre l’hyperpigmentation déjà existante ?

Portez des vêtements UV !

Les parties de la peau où l’hyperpigmentation est présente doit être protégée avec une crème solaire qui contient un indice minimum SPF30+. Il est conseillé de se mettre à l’ombre au maximum pendant l’été. Le traitement de l’hyperpigmentation est possible avec l’aide de crèmes spécialisées ou de la laserothérapie. Demandez conseil à votre médecin où à votre dermatologue.

Photosensibilité

Qu’est-ce qu’une allergie au soleil ?

L’allergie au soleil est une réaction hypersensible de la peau au contact de la lumière du soleil : la photosensibilité. La peau réagit notamment aux rayons UV-A, même pendant une exposition courte. Cette allergie peut être primaire (elle est innée chez la personne) ou bien secondaire (provoquée par certains traitements médicaux.)

Comment prend-elle forme ?

La peau rougit au contact du soleil, et forme des cloques ou des inflammations qui causent des démangeaisons. Ensuite, la peau s’assèche et pèle. Cette forme d’allergie survient plus fréquemment chez les jeunes femmes et les symptômes sont accrus à la fin du printemps et au début de l’été, lorsque la peau n’est pas encore habituée au soleil.

Quels types de médicaments provoquent de la photosensibilité ?

Antibiotiques : Tetracycline, Nalidixinezuur

Antidouleurs : Ibuprofen

Anti-démangeaisons : Promethazine

Diuretiques : Thiazidepreparaten

Cardegiques : Amiodarop

Plantes : Millepertuis

Que puis-je faire contre l’allergie au soleil ?

Portez des vêtements anti-UV !

Vous ne pouvez pas empêcher l’allergie mais vous pouvez empêcher les complications associées. Les vêtements anti-UV sont parfaits pour les personnes photosensibles. Un chapeau solaire est idéal pour protéger votre visage.

Le soleil et les grains de beauté

Qu’est-ce qu’un grain de beauté ?

Tout le monde a des grains de beauté ! Un grain de beauté est un amas de cellules pigmentées qui peut prendre différentes formes et tailles. La plupart se forment lors de l’enfance et lors de la puberté.

 

Comment se forment les grains de beauté ?

Les cellules qui contiennent des pigments sont présentes dans toutes les parties de la peau, et le pigment est une protection naturelle contre les rayons UV. A certains endroits, cette concentration de pigments est plus importante car cette partie de la peau a été trop sollicitée par le soleil et un grain de beauté peut se former, surtout lors de la puberté ou lors d’une grossesse.

Quels sont les dangers des grains de beauté ?

Dans la plupart des cas, l’apparition de grains de beauté est tout à fait normale et bénigne. Cependant, si vous remarquez qu’un grain de beauté subit des saignements ou un changement soudain de forme ou de couleur, il est important de contacter un médecin ou un dermatologue. Certains grains de beauté peuvent se muter en forme maligne, aussi appelée mélanome. Ces complications doivent être prises au sérieux.

Que puis-je faire pour empêcher l’apparition de grains de beauté ?

Porter des vêtements UV est un plus. Vous ne pouvez pas empêcher l’apparition de grains de beauté à proprement parler mais il est important de savoir qu’une vie au soleil entraine l’apparition d’un plus grand nombre de grains de beauté.

Les rides et le soleil

Les rides, c’est quoi ?

Les rides sont des lignes creuses qui se forment sur le corps et surtout sur le visage. Elles sont causées par une réduction de l’élasticité de la peau. Elles apparaissent crescendo avec l’âge et leur taille, forme et quantité sont en partie décidées par la génétique. L’exposition au soleil est l’autre facteur qui accroit les rides.

Comment les rides se forment-elles ?

Quand nous devenons plus âgés, l’élasticité de la peau diminue. C’est un process naturel mais il peut être accru par des habitudes de vies comme le fait de fumer, la consommation d’alcool, de junk-food ou une forte exposition au soleil.

Que faire pour éviter les rides ?

Portez des vêtements UV !

Lorsque la peau devient moins souple, les rides apparaissent. Il existe une variété de produits cosmétiques pour masquer ou réduire les rides, mais protéger sa peau du soleil quand on est jeune est encore plus efficace pour prévenir les rides car cette méthode écarte les facteurs aggravants. Cela veut dire que l’utilisation d’une crème solaire et le port de vêtements anti-UV en plus d’une paire de lunettes de soleil consiste en la meilleure manière d’éviter les rides.

Cancer de la peau et soleil

Qu’est-ce que le cancer de la peau

Le cancer de la peau est diagnostiqué lorsque des cellules saines de la peau se transforment en cellules malignes qui peuvent se multiplier à grande vitesse. Vu que le cancer de la peau est une forme de cancer très visible, le diagnostic est souvent posé assez tôt et dans ce cas, le cancer peut être géré avec plus d’efficacité. Dans les formes les plus agressives comme le mélanome, la précocité du diagnostic joue un rôle vital dans les chances de survie. Il est essentiel de faire contrôler la peau par un médecin ou un dermatologue dès que la peau - et les grains de beauté notamment - changent d’aspect de manière inhabituelle. Les personnes avec une couleur de peau claire qui brule rapidement et les personnes qui s’exposent régulièrement aux rayons du soleil ou aux rayons UV pour bronzer ont un risque élevé de se retrouver face a cette maladie.

Quels sont les différents types de cancer de la peau ?

Le Mélanome

Les mélanomes représentent environ 10% des cas de cancer de la peau. C’est la forme la plus dangereuse de la maladie. C’est heureusement la forme la plus rare. Un mélanome est constitué de mélanocytes, qui sont responsables de la couleur dorée et bronzée de la peau. Un mélanome est souvent issu d’un grain de beauté qui se transforme mais peut également provenir d’autres sources. Les mélanomes s’épandent à l’intérieur du corps. Chez les femmes, les mélanomes sont souvent situés sur le torse et les jambes. Chez les hommes, ils apparaissent souvent sur le torse, la tête ou le cou. Un mélanome peut être reconnu quand un grain de beauté change brusquement d’apparence, qu’il grossit ou qu’il change de couleur. Ce changement s’accompagne souvent de démangeaisons. Le mélanome peut également être sujet à des saignements.

Carcinome basocellulaire

Un carcinome basocellulaire est constitué de cellules qui se chargent normalement de la création d’autres cellules de la peau. Il s’agit de la forme la plus courante de cancer de la peau : 3 cas sur 4 sont des carcinomes basocellulaires. Il s’agit également de la forme la moins dangereuse. Sa croissance est assez lente et localisée mais ce type de maladie reste une menace très sérieuse si elle n’est pas prise à temps. Le carcinome peut en effet s’étendre jusqu’à endommager les os. Le cou et le visage sont les zones les plus touchées mais d’autres endroits peuvent être concernés. Un carcinome basocellulaire prend l’apparence d’une grosseur lisse et transparente qui croit lentement.

Carcinome épithélial

Un carcinome épithélial est constitué de cellules plus proches de la surface de la peau que le carcinome basocellulaire. Il concerne 15% des cas de cancer de la peau. Cette forme est plus dangereuse qu’un carcinome basocellulaire car le carcinome épithélial grandit plus vite et peut s’épandre. Cette forme de cancer se retrouve sur le visage mais également les mains ou le dos. Quand la tumeur se propage, elle se retrouve en premier dans les ganglions lymphatiques pour ensuite se loger dans d’autres organes. Cette forme de cancer est souvent sans couleur avec une zone blanchâtre et squameuse au centre.

Le traitement du cancer de la peau

Lorsqu’on constate l’apparition d’un cancer de la peau, la maladie doit être prise en charge immédiatement. Les traitements diffèrent selon le type et le stade d’avancer du cancer. Seul un médecin compétent peut vous diriger vers le traitement le plus adapté selon le cas.

 

Les pathologies de la peau au soleil

Il est souvent rappelé quels maladies et pathologies de la peau vous pouvez contracter à cause du soleil mais il existe également des manières de profiter du soleil même lorsqu’on souffre de problèmes dermatologiques qui fragilisent la peau on contact de celui-ci. Voici une liste d’astuces qui peut également aider les femmes enceinte, les patients qui suivent certains traitements et les personnes qui effectuent une chimiothérapie :

Aller au soleil lorsqu’on est sujet à l’achromie, l’albinisme, la dyschromie, la dépigmentation ?

Le pigment fournit non seulement la couleur de notre peau, mais protège également la peau contre les coups de soleil. Au soleil, les taches de dépigmentation brûlent plus vite que la peau pigmentée. Une exposition très brève au soleil sans protection est une sorte de luminothérapie naturelle, mais évitez de brûler, appliquez de la crème et portez des vêtements résistants aux UV, des lunettes de soleil ou un chapeau résistant aux UV. Attention à ne pas trop chercher à « bronzer » quand on est concerné par ces conditions. Les taches de vitiligo peuvent devenir sensibles au soleil. Si la peau est endommagée par la brulure, cela peut entraîner la formation de plus de taches.

 

Aller au soleil avec un lupus ?

Avec la maladie auto-immune du Lupus, vous pouvez, si bien protégé, être exposé au soleil en étant prudent et bref. Un phénomène connu dans le lupus est la sensibilité à la lumière du soleil. Il ne fait aucun doute que la lumière du soleil / UV est un activateur important de la maladie. Beaucoup de gens trouvent que leurs éruptions cutanées, douleurs articulaires et autres symptômes du lupus s'aggravent après un bain de soleil. La lumière du soleil peut non seulement provoquer une poussée des anomalies de la peau, mais aussi des troubles internes. Toutes les personnes diagnostiquées avec le lupus ne sont pas hypersensibles à la lumière du soleil. Néanmoins, il est toujours sage d'éviter la surexposition au soleil. Toujours porter des vêtements résistants aux UV et / ou des chapeaux et des lunettes de soleil résistants aux UV et de la crème sur les zones exposées.

Être exposé au soleil pendant où après avoir guéri d’un cancer de la peau ?

Si vous avez ou avez eu un cancer de la peau, vous n'avez pas à éviter complètement le soleil. Le cancer de la peau est un signal que votre peau a été exposée aux rayons UV plus souvent ou plus longtemps que ce qui est considéré comme sûr pour votre type de peau. Combien de temps vous pouvez rester au soleil dépend de votre type de peau et la force du soleil. Pour tous, il est conseillé d'utiliser un produit de protection solaire adapté à votre type de peau et de prendre un bain de soleil à bon escient, par exemple dans des vêtements UV ou avec un bonnet ou des lunettes de soleil résistant aux UV. Assurez-vous que votre peau ne brûle pas.

Aller au soleil avec du psoriasis ?

Les rayons UVB de la lumière UV peuvent améliorer l’état de la peau et diminuer les symptômes de psoriasis, mais vous devez toujours être bien protégé au soleil. Pour ce faire, utilisez des vêtements résistants aux UV, des lunettes de soleil UV ou un chapeau UV et enduisez votre corps et votre visage avec un facteur de protection de 30 ou plus. Durant les mois d'hiver, vous pouvez consulter votre médecin spécialiste sur les possibilités d'obtenir suffisamment de rayonnement UVB pour améliorer votre psoriasis.

Aller au soleil sous traitements qui augmente la photosensibilité ?

Certains médicaments provoquent une réaction d'hypersensibilité de la peau au soleil. Il existe deux types de réactions, à savoir les réactions photosensibles et photo-allergiques.

Les réactions photosensibles sont fréquentes et ont à voir avec la dose de médicaments et la dose de lumière solaire. Souvent, il s'agit d'une réaction à la lumière UVA, qui pénètre également à travers le verre et les vêtements minces.

Les réactions photo-allergiques sont liées au système immunitaire et sont moins fréquentes. Les réactions peuvent prendre différentes formes, mais apparaissent souvent rouges et squameuses, comme l'eczéma. Elles se produisent principalement sur les parties du corps exposées à la lumière du soleil ou aux rayons UV.

Une réaction de la peau après une exposition excessive à la lumière du soleil peut ressembler à un coup de soleil sévère avec des rougeurs, des douleurs et éventuellement des cloques. La peau guérit généralement assez rapidement. Lorsque les médicaments ne sont plus pris, les réactions ne se produisent pas avec un nouveau contact avec la lumière du soleil ou les rayons UV.

Les médicaments qui produisent souvent une réaction allergique au soleil

Les médicaments les plus importants (groupes) pouvant provoquer des réactions d'hypersensibilité au soleil sont : amiodarone, quinolones, phénothiazines, quinine, diurétiques de l'anse, méthotrexate, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), psoralènes, tétracyclines, sulfamides et thiazines.

Si vous voulez savoir si vos médicaments peuvent provoquer une réaction allergique de la peau en présence de la lumière du soleil, demandez conseil à votre pharmacien.

S’exposer au soleil lors d’une chimiothérapie ?

Pendant la chimiothérapie, la peau est plus sensible et des problèmes tels que des rougeurs, sécheresses, démangeaisons et éruptions cutanées peuvent survenir. L'exposition au soleil peut aggraver ces symptômes. La peau est également plus sensible aux brûlures, avec toutes les conséquences néfastes, comme un risque accru de cancer de la peau. Le soleil peut provoquer une décoloration de la peau (hyperpigmentation) qui ne disparaît pas. Lorsque vous subissez une chimiothérapie, la peau peut entrer en contact avec la lumière du soleil. Il est recommandé de toujours protéger votre peau avec un facteur de protection sous la forme d’une crème solaire et/ou de vêtements UV. Testez soigneusement comment votre peau réagit à la lumière du soleil et évitez les bains de soleil jusqu'à 6 à 8 semaines après la chimiothérapie. Faites attention aux insolations et portez toujours une bonne protection, comme un chapeau résistant aux UV.

 

Que faire lorsqu’on est enceinte ?

Lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez garder vos bonnes habitudes : appliquez de la crème solaire et portez des vêtements résistants aux UV, des lunettes de soleil ou des chapeaux résistant aux UV quand vous êtes au soleil. Pendant la grossesse, vous êtes particulièrement sensible à la formation d'hyperpigmentation ou de taupes, alors évitez le soleil quand il est le plus fort et cherchez régulièrement un endroit ombragé.

Les bébés sont-ils plus fragiles au soleil ?

Les bébés de moins d'un an sont particulièrement sensibles. La peau n'est pas encore bien résistante au soleil et aux rayons UV et lorsque les bébés sont exposés au soleil à cet âge, cela peut avoir des conséquences dramatiques plus tard dans la vie. Les brulures et coups de soleil à un jeune âge (surtout entre 1 et 5 ans) augmente le risque de cancer de la peau plus tard dans la vie. Toujours bien enduire les enfants et laissez-les porter des vêtements UV, des lunettes de soleil et des chapeaux UV tout en jouant. Assurez-vous de garder les jeunes enfants à l'ombre autant que possible.

Est-ce que les enfants peuvent aller au soleil ?

Les enfants peuvent profiter et jouer au soleil, mais attention à ne pas les laisser jouer au soleil sans protection. Assurez-vous qu'ils ont une autre activité lorsque le soleil est à son zénith, comme bricoler à l'intérieur ou dans l'ombre ou regarder un film d'animation.

Combien de temps puis-je rester au soleil avec mon type de peau ?

Le rayonnement solaire est une mesure de la quantité de rayonnement UV qui atteint la surface de la Terre. Cela peut varier entre 0, pas de puissance solaire, et 10, très forte puissance solaire. La quantité d'UV augmente à mesure que le soleil se lève et varie selon les saisons et l'heure de la journée. Cela dépend des nuages, de l'humidité ou de la poussière dans l'atmosphère et de la quantité d'ozone. La chaleur n'a aucune influence : par une journée ensoleillée et fraîche, le soleil peut être aussi fort ou plus fort que par une journée chaude. Le temps que vous pouvez rester au soleil dépend également de votre type de peau.

Types de peau

Il y a quatre types de peau : le type 1 est la peu très claire qui brûle rapidement et ne brunit pas, le type 2 brûle rapidement et brunit lentement, le type 3 ne brûle pas rapidement et devient facilement brun, le type 4 est le plus foncé qui ne brûle presque jamais et brunit très bien.

Protection

Le rayonnement UV stimule la production de pigment dans la peau ; la peau devient brune. Une peau brune protège contre les rayons UV, mais cette protection est minime. De plus, sous l'influence des UVB, l'épiderme peut s'épaissir s'il peut s'y habituer progressivement. Cela donne une meilleure protection qu'une peau brune. Cependant, d'autres formes de protection sont encore nécessaires. Vous pouvez penser à des vêtements de protection, un chapeau de soleil et des lunettes de soleil résistantes aux UV. La peau non couverte peut être appliquée avec un écran solaire avec un facteur de protection approprié.

Back to top